4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 17:58

 

J'avais dit que je ne regarderais pas le débat d'hier mais je n'ai pas pu m'en empêcher...

Le ton a été donné par madame dès sa phrase d'introduction et on aurait pu en rester là pour résumer l'inconsistance de son discours et l'absence totale de "classe" de cette caricature pendant 2 heures trente.

 

Elle présidente ????.... pincez-moi !!.... non, plutôt retenez moi !

 

.... mais qui peut en vouloir ?

 

(Bah, personne n'est infaillible.... mais bon, quand on réfléchit un tant soit peu...... j'sais pas......  tout de même !)

 

 

Ben voilà, pour digérer ce moment navrant,  j'ai préféré tourner en dérision les logorrhées de madame avec des images.

Voici la France telle qu'elle nous la fait miroiter, le "gaullisme" à la façon gauloise.

 

Pas la Pen d'insister !

 

C'est elle qui sera notre chef !... tout en finesse

 

 

Pas la Pen d'insister !

.... elle qui nous expliquera avec beaucoup de clarté les tenants et aboutissants de son embrouillamini de "programme" (quand elle aura mis de l'ordre dans ses dossiers) 

Pas la Pen d'insister !

"...  tain mais qu'est-ce que j'en sais moi si on va payer en Francs, en écus ou en euros ???.... va falloir que je demande à Nicolas si je vais continuer à toucher des euros pour mes emplois fictifs...??? ... des écus ça m'arrangerait pas !..."

 

Tiens, je vais demander à Florian s'il a pas un truc pour leur faire avaler tout ça , ni vu ni connu ....

 

Pas la Pen d'insister !

 

Nom d'un ... "**%§*# !!!"... pouvez pas regarder dans la même direction que moi ???... bande de...

Pas la Pen d'insister !Pas la Pen d'insister !

 

Oh et puis ça suffit pour cette fois ci !... je m'en lave les pieds.... puisque c'est comme ça je serai chef de l'opposition !

Pas la Pen d'insister !

 

Quoiqu'on dise ou pense de votre programme Monsieur Macron, je vous admire pour votre résistance plutôt courtoise néanmoins percutante, confronté à tant de bassesse.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Santoline - dans snif, grrr ...
commenter cet article
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 14:01

 

Hier c'était Pâques, j'aurais eu envie de te téléphoner comme je le faisais 10 ans en arrière quand les enfants n'étaient plus en âge de crapahuter dans ton jardin fleuri en quête d'oeufs au chocolat et que chacun vivait la Pâques à sa manière dans son coin de France.

On aurait fait la causette de tout, de rien, du temps, de la santé, du fleurissement du jardin, de nos occupations de la semaine, de nos états d'âme, ont aurait ri pour des babioles et puis on aurait raccroché, un petit sourire au fond du coeur....   bonheur d'avoir entendu nos voix.

 

Les ans ont passé, l'âge et la maladie semant leur lassitude, t'ont peu à peu privé de ta verve et de tes émotions, laissant place au chagrin d'avoir perdu ton compagnon d'une vie. J'ai continué à t'appeler, à te raconter mais plus rien n'avait vraiment grâce à tes yeux. Tu semblais entendre sans vraiment écouter, tu disais que tu n'avais plus de nouvelles de Lui, que tu attendais qu'Il revienne....parce que tu n'as jamais admis qu'Il s'en aille.

 

On dit que les épreuves rapprochent les humains, je n'en suis pas si sûre... ce dont je suis sûre c'est qu'elles modifient la nature des liens qui les unissaient.

Ceux qui sont touchés s'isolent pour prendre de plein fouet le malheur qui les accable avec un sentiment d'ignoble injustice. Ils considèrent que les autres ne font plus partie intégrante de leur monde... seuls ceux qui sont touchés par le même fléau ont grâce à leur yeux.

Les proches sont ébranlés, ils veulent compatir, soutenir mais tous leurs mots paraissent dérisoires, injustifiables puisque pas assez éprouvés.... alors ils continuent tant bien que mal avec maladresses et culpabilité à les accompagner tout en se préservant, des fois qu'à leur tour ils ne se fassent happer et puis parce que malgré tout la Vie continue... heureusement.

 

Les derniers temps sans jamais sombrer dans la plainte, tu disais simplement que tu étais fatiguée et que ça suffisait... je parlais du soleil, de la pluie, des petits... tu disais " à demain ! " et tu voulais dormir.

Mon bonheur aujourd'hui c'est que tu L'as rejoint et que je garde en moi la Nénette et son Rintintin des jours heureux, et tant pis si hier tu n'avais pas ton téléphone, moi je t'ai entendue.

 

" à demain maman !..."

 

Coucou Nénette !

Partager cet article

Repost 0
Published by Santoline - dans famille
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 13:58

 

Ben oui, Mesdames et Messieurs, c'est plus palpitant que Dallas, plus excitant que Colombo, moins sanglant que les incorruptibles, plus pathétique que " la mort du petit cheval dans les bras de sa mère" ... la mort du cygne sans tutu, le dernier soupir du Mohican en pâture aux rapaces, la détermination de Gladiator... mais surtout le summum de la mauvaise foi et de l'orgueil.... Fifi tu nous fascines !! (euh...)

 

"Je veux la majorité pénale à 16 ans.... pour les jeunes délinquants  qui narguent la justice "....

 

Quand bien même serait-on en accord avec sa déclamation, il ne manque pas d'air Fifi, lui qui défie la justice "devant nous" et sans l'ombre d'un scrupule depuis des semaines... mais au fait, aurait -il au moins une bribe d'intelligence cet ex-futur président ?

Pour ma part, je n'ai qu'une envie, c'est qu'on lui montre la sortie pour qu'il regagne le fond de son manoir ( faute de moins bien) pour faire preuve d'allégeance à un minimum d'humilité....

Et comme je n'ai pas envie de me substituer davantage à la presse, je vous laisse avec "Mammarazzi" ma copine de balades ici et ailleurs, qui inspirée et prise au jeu de "Fifi et ses canards" dans ma précédente publication, a continué à sa manière notre intrigue... vous y retrouverez  Ali qui fait lui aussi partie de mon historique.

 

 

Beau temps pour les canards.

Depuis la st Valentin Fifi s'en donne à coeur joie, jusqu'à ce mercredi dernière apothéose. Il est pas drôle à force. Toutes ces fientes dans la gadoue, et personne pour le boucler au poulailler avant de le passer à la casserole.

Je me rappelle Ali, c'est sans état d'âme aucun qu'il tordait le cou à ses volailles. Le volatile faisait moins le malin après s'être dandiné tout l'été en éjectant ses excréments flasques sous nos pieds. Je regardais faire Ali en découvrant qu'il n'y avait pas que de la tendresse dans ce monde. Mais lorsqu'il surprenait mon regard, Ali me rassurait : "ils ont pas le temps d'avoir mal, et c'est bon cuisiné à petit feu par ta mère" (d'ailleurs plus c'est cuit plus c'est tendre).

Alors Fifi un revenant? il dit qu'il s'est déjà fait assassiner. On n'avait jamais vu revenir une pauvre victime d'assassinat et annoncer elle-même en public l'horrible crime.

Fifi, Il me fait penser à ma petite chérie Lili. Il y a eu une période à l'âge de ses 2 ans, où Lili c'était "moi toute seule", c'était moi toute seule je fais ce que je veux et quand je n'ai pas ce que je veux ou que ça se passe pas comme je veux je me mets dans des états à faire trembler le monde. Sauf que pour Lili, le monde n'a pas marché dans sa combine. Et maintenant qu'elle a 3 ans, elle a bien progressé. A force de se faire mettre au piquet chaque fois qu'elle dépassait les limites, elle va maintenant toute seule au piquet juste avant de dépasser les bornes.

Mais pour Fifi, le piquet s'est trop tard ! Il lui faudrait un poteau sur lequel l'attacher. Un de ces troncs d'arbres qu'utilisent les écossais dans leurs Highlands games pour leur "caber toss" ou lancer de tronc d'arbre. Tout ce qu'il faut pour Fifi, il aurait même le choix : les plus importants" highland games" se tiennent à Dunoon et accueillent entre 15 et 20 000 spectateurs et les plus prestigieux à Braemar accueillent la reine d'Angleterre. Il faudrait juste le recommander à Francis Bebner, 7 fois champion du monde de lancer. Faut pas se fier, avec sa jupe à carreaux comme celle de Pénélope, il est capable de plus de gâteries qu'elle ne pourra jamais lui en donner à son Fifi d'amour. Rien qu'à le voir Francis, on se sent fondre.

 

Vous avez devant vous un "con-battant" !

 

... et pour terminer cette rubrique, des idées de lecture : "la violence des riches" de Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon

... et une proposition culinaire : le canard, c'est bon aussi accompagné de navets, et en cette saison les navets ça n'est pas ce qui manque, même s'ils commencent à être un peu fort au goût.

 

 Voilà !... merci Mammarazzi pour ce petit voyage in Ingland, je me suis enfin sentie fondre au sens propre... (euh comment dire ?...) grâce à ce lancé de tronc d'arbre...

... mais je vais quand même aller rejoindre au plus vite mon héros Martin Fourcade au Biathlon...  lui au moins, contrairement à Fifi me fait vibrer !

Partager cet article

Repost 0
Published by Santoline
commenter cet article
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 14:42

 

 

Les révélations du canard

 

Faut-il croire ce vilain "Canard" qui distribue ses "boules puantes"..., "abjectes" de surcroit ?

Le canard !... à l'orange !!!

 

Personne n'ignore Pénélope dans la mythologie grecque. Elle s'adonnait inlassablement et gracieusement à la confection inachevée du linceul destiné à son amour disparu.

Depuis quelques semaines nous n'avons rien à envier à la mythologie Grecque, nous avons notre Pénélope.

Sortie de son anonymat malgré elle la pauvrette, elle a fait preuve de soumission et d'abnégation sans limite envers le ministre de sa vie... amour inconditionnel...(ben quoi, comme tout le monde, non ?)... euh... mais peut être ignorait-elle qu'il l'avait nommée attachée parlementaire ?... cadeau d'anniversaire de mariage ou...

On ne va tout de même pas lui reprocher de ne pas faire de tapisserie, Elle !

Imaginez la taille du dossier avec des fils qui dépassent partout... ça  ne serait pas convenable !

.... non, la nôtre Pénélope rédige des notes en tant qu'attachée parlementaire, notes précieuses à ce que l'on en croit, au nombre de deux... ou trois et ce, pour la modique somme de 7000 euros mensuels et ceci pendant N années....?

Ce ne sont que médisances !

D'ailleurs Pénélope et son ministre n'auront je pense aucune difficulté à fournir un dossier conséquent de preuves de leur collaboration.... cinq enfants en témoignent. Toutefois il existe une certaine réserve dont il faut tenir compte ... un travail de soutien dans une thérapie de couple est couvert par le secret professionnel, déontologie oblige, à fortiori s'il est protégé par le secret de la confession et suivi d'une absolution.

 

 

Moi je la crois Pénélope et je vois tout à fait quelles notes elle a pu rédiger pour son député :

" Monsieur le député, je t'ai rédigé avec amour une note que je soumets à ton libre arbitre et à ta transparence. Cette note concerne le remplissage de notre cellier pour la période du 1er au 7 février:

A ton retour de l'assemblée nationale, te serait-il possible en passant devant le centre commercial de t'arrêter afin de me ramener 2 plaquettes de beurre de Normandie, 3 baguettes "tradition", 2 steaks hachés de saumon bio aux algues, 4 paquets de  cacahuètes à la fleur de sel pour notre apéro dimanche à la cure, 4 rouleaux de papier absorbant, un flacon de "sanytout" pour assainir l'atmosphère nauséabonde laissée par l'irruption d'inopportuns canards dans notre jardin secret.

N'oublie pas de remonter le courrier en passant devant la boite aux lettres, cela m'évitera de rencontrer chemin faisant d'autres parlementaires en robe de chambre.

Veuillez agréer, Mr le......., mon ministre adoré, l'assurance de ma soumission distinguée..."

                                                           Pénélope

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Santoline - dans délires
commenter cet article
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 11:22
 
Le chat a bien fait de vous souhaiter bonne année tout de suite parce qu'à peine franchi le seuil de 2017, il n'a pas arrêté !!... d'ARRÊTER... et les "bonne santé" n'y ont rien fait !

Terrassé par une flopée de virus folâtrant dans toute la contrée, notre matou n'a eu pour seules activités que de rencontrer les médecins de garde, pharmaciens, apothicaires, vendeurs de kleenexs. Toute la famille y est passée ou presque, inutile de vous lister la diversité des syndromes grippaux ou avatars du genre qui pourrissent encore à l'heure actuelle notre douillette vie sous la couette.... séquence frissons et éternuements... snif !

Je ne peux quand même pas passer sous silence, à l'heure des smartphones, des drive, des vélo'v (oui bof ! ... fait un peu froid en ce moment), des bus sans chauffeur, des spationautes en apesanteur, et des SDF à la rue malgré tout.... l'état de panique actuelle des hôpitaux dans une métropole telle que Lyon !!

Personne n'ignore la désertification médicale des campagnes, à laquelle les gens de la ville ces petits veinards s'empressent d'opposer la diversité du choix dans la multitudes des centres hospitaliers mis à leur disposition.

 

"Venez-y voir !" comme dirait la mère Cotivet !!

 

ATTCHhhhouum !....

J'y viens !...

Notre puce qui est parvenue à atteindre les 3 kgs à pas tout à fait 2 mois n'a pas réussi à passer à travers les virus, malgré masques, lavages de mains agressifs, privations de bisous, quarantaine des cousins au nez qui coule... ce que tout le monde craignait arriva.

Quand ce petit corps s'est mis à se secouer sous les quintes de toux, tout le monde s'est bizarrement senti impuissant.... Boah.... les bronchiolites chez les petits c'est monnaie courante chez les autres, mais quand ça arrive chez soi, c'est soudainement très grave.

 

A Lyon nous avons l'hôpital mère-enfant de Bron : une quasi-ville à la disposition des futures mamans et des bébés... le Summum du TOP !!.. sans parler des services pédiatriques de l'hôpital de la Croix Rousse et de tous les hôpitaux et cliniques de l'agglomération.

Notre pitchoune qui était restée près de 3 semaines dans un service de néo-natalité à 5 minutes de leur domicile, était rentrée en toute confiance chez elle....

"s'il y a quoi-que-ce-soit, appelez nous et ramenez la !" (le SAV en quelque sorte... mais pas pour un échange parce qu'on est très très contents du modèle)

 

Que nenni !

... les parents ont appelé appelé ♪♫ elle n'est jamais venue, lay, lay lay lay♪♫... et on leur a dit qu'en effet il faudrait la ramener...  mais une fois examinée, ils étaient désolés de ne pas pouvoir la garder parce qu'il n'y avait plus de place.... allez voir le pédiatre de quartier, ou le 15, et le kiné, ou.... dé(m)brouillez vous !

Bilan de l'opération : 3 rendez-vous chez le pédiatre, 3 nuits blanches, 1 appel au 15 suivi d'une visite.... et finalement une hospitalisation à Villefranche sur Saône à 40 kilomètres d'ici, la maman ou le papa sur un lit de camp avec leur repas en "Tupperwares maison" depuis 3 jours... (et encore heureux qu'il n'y ait pas 4 frères et soeurs à la maison)

C'est pas beau le progrès ???

On s'en fiche, la petite va mieux, même si elle est dans une chambre à côté d'un autre bébé encore plus contagieux qu'elle... ben oui, faut relativiser dans la vie quand on n'a pas le choix, et encore !... on est sacrément vernis d'avoir des soins, un toit et du chauffage !!

 

ATTChhhOUUM !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Santoline - dans snif, grrr ...
commenter cet article
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -