25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 22:36

 

Pour motimagecitation

 

Comme chaque année à l'arrivée du printemps sa mère lui confectionnait une nouvelle tenue qui, selon la règle instituée par elle même et à laquelle quoiqu'il arrive on ne dérogeait pas, s'étrennait pour la messe des Rameaux.

Ce jour là, qu'il pleuve ou qu'il vente, c'était dit, on rangeait la tenue d'hiver pour celle de printemps.

Elle revêtit une jolie robe en vichy de nylon à gros carreaux jaunes et blancs, petites manches ballons et jupe froncée virevoltante. Le mistral sévissant depuis plusieurs jours, elle fut contrainte à regret de cacher le haut de sa robe par un gros gilet de laine blanche assorti aux chaussettes, chaussures et diadème posé sur ses ondulations-bigoudis-maison.

Un renouveau qui redorait chaque année son timide narcissisme.

Les obligations dominicales, le repas familial achevés, elle se hâtait de descendre au sous-sol récupérer le vélo maternel et l'enfourchait pour aller rejoindre Georgette dans les bureaux de l'EDF interdits aux enfants.

Debout sur les pédales, la selle appuyée contre son dos, le guidon à bout de bras, elle montait et descendait avec frénésie suivant la rotation du pédalier en longeant la voie du chemin de fer, le jupon de la robe virevoltant.

Elle s'imaginait déjà en secrétaire pianotant sur les claviers des machines à écrire jusqu'au tintement qui indiquait la fin de la ligne, décrochant les téléphones et griffonnant sur l'envers des listings.

Enthousiasmée elle accéléra la cadence quand brusquement elle ressentit un brusque tiraillement côté droit du jupon suivi d'un sec déchirement. S'en suivirent quelques embardées afin d'éviter à nouveau le barbelé qu'elle avait rencontré, sans conséquences aggravantes heureusement.

Adieu ! veau, vache, cochon, excitation, ivresse, insouciance ... aucun doute, la robe jaune avait un accroc et elle allait devoir rendre des comptes à la couturière en rentrant.

Elle poursuivit son chemin se demandant de quelle manière elle allait pouvoir expliquer son malencontreux accident... elle accuserait un chat roux d'avoir traversé, se repentirait, pleurerait... ça, elle savait bien faire ... puis décida d'oublier... après tout ce soir elle s'en souviendrait forcément.

 

photo ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Santoline - dans motimagecitation
commenter cet article

commentaires

Fabienne 02/04/2014 12:38

oh ! une jolie petite robe à carreaux avec un col Claudine.... ça me rappelle des souvenirs ! et quel jolie texte !

santoline 02/04/2014 15:34

On n'en voit plus des comme ça ! :)

Anne-Ma 30/03/2014 19:01

Un joli texte, vraiment qui me ramène à certains de mes souvenirs.
Bravo Santoline. :-)

santoline 30/03/2014 22:07

Un petit voyage dans le temps fait parfois du bien :)
merci Anne Ma

Célestine 28/03/2014 11:22

Quelle imagination cette petite ! pourquoi un chat et pourquoi roux ? le reste est surement vrai ! je reconnais bien .

santoline 28/03/2014 12:31

... parce que les chats roux sont cons c'est bien connu !
zut je peux pas coller le joli smiley adequat !!
;-) par défaut

Epamine 26/03/2014 09:32

Un renouveau qui redorait chaque année son timide narciss(ism)e.

Que voilà une jolie phrase de saison! ;o)
Sourire d'Ep'

santoline 28/03/2014 00:27

merci Joye (ter)
;)

joye 27/03/2014 22:36

Voilà, j'ai pu mettre la photo et le lien, pas de problème !

santoline 26/03/2014 18:55

Je suis fan de Narcisse(s)
;)

joye 25/03/2014 23:44

Oh ! Je n'ai pas vu la photo de la robe sur ta participation !!! Tu veux que je la mette là-bas ? (je voudrais bien, tu n'as qu'à me le dire !

Cela dit,

Re-bra-vo !

santoline 26/03/2014 07:48

Si tu trouves un moyen de la mettre sans "polluer" ni contrevenir, je te laisse faire.

santoline 26/03/2014 07:46

La photo n'est pas de moi, je l'ai empruntée sur un blog de couture et je ne voulais pas faire apparaitre l'adresse trop encombrante. Cependant a robe est identique.
http://annecouture2.canalblog.com/albums/tenues_de_cortege/photos/63962918-robe_vichy_jaune.html

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -